La santé Imprimer

Alzheimer

Au sein de la commission santé et lors des discussions budgétaires, j’interviens régulièrement pour que le gouvernement bruxellois prenne en compte les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et les difficultés quelles rencontrent ainsi que leurs familles. Dix à quinze mille familles sont concernées en Région bruxelloise alors qu’il n’y a pratiquement pas de maisons d’accueil spécialisées pour ces malades. Il manque de centres de jour, comme de maisons de repos et de soins adaptés. Le gouvernement bruxellois vient de décider de consacrer un budget pour le développement et la modernisation des hôpitaux. J’ai plaidé pour que des sommes soient consacrées à créer des espaces adaptés aux malades d’Alzheimer parce que leurs besoins sont particuliers (déambulation, ergothérapie, stimulations,…)

Bien d’autres choses sont à faire :

  • booster la recherche scientifique
  • soutenir les aidants aux malades
  • multiplier les « cafés-Alzheimer » (lieux de rencontre et de conversation des malades et de leurs aidants
  • Former les prestataires de soins à cette maladie
  • Développer les aides « Baluchons-Alzheimer »
Depuis le début de la législative en 2004, j’interviens régulièrement dans ce sens et notamment chaque année lors des discussions budgétaires. Les ministres promettent toujours mais rien ne change.

Parlement Européen : Déclaration écrite déposée par Jacqueline Rousseaux, John Bowis et Miguel Angel Martínez Martínez, sur la lutte contre la maladie d'Alzheimer et les maladies du cerveau (28 avril 2004)

Autistes

Il n’existe pas en région bruxelloise de maisons d’accueil pour enfants autistes qui malheureusement doivent être placés ailleurs. Il est pour moi inadmissible que les parents de notre région doivent placer leur enfant autiste en région wallonne ou flamande ce qui limite les contacts des parents avec leur enfant en raison de la distance à parcourir pour leur rendre visite. Ce problème doit être rencontré !

Personnes handicapées

De même, je plaide régulièrement pour qu’il y ait une réelle politique de soutien aux personnes handicapées et plus encore aux handicapés de grande dépendance. Je suis pour que l’on octroie un budget d’assistance personnel aux personnes handicapées, qu’elles puissent gérer elles-mêmes, afin de se faire aider en fonction de leurs besoins divers. Actuellement, il n’existe qu’une expérience pilote de budget d’assistance personnel, qui a été attribué à 8 personnes en 2008 et qui sera attribué à 9 personnes en 2009. Dérisoire ! Je trouve qu’il est temps de passer à la mise en œuvre de ce projet et à prendre une décision qui s’appliquera à l’ensemble des personnes handicapées.

GSM : Attention à l’usage intensif

L’usage du GSM de manière intensive et sans précaution peut faire courir des risques aux enfants et aux adultes qui l’utilisent. Plusieurs études médicales attirent l’attention sur les conséquences négatives des ondes électromagnétiques que dégagent les GSM. Dans l’attente d’une vérité scientifique, il me semble indispensable d’adopter un comportement prudent et de respecter une série de règles simples de prudence lorsqu’on utilise les téléphones portables. J’ai donc déposé une proposition de résolution  pour que les autorités avertissent les citoyens des dangers qu’ils sont suceptibles d’encourir et des mesures de précautions à prendre.

Interpellation de Madame Jacqueline Rousseaux, députée MR, à Messieurs Benoît Cerexhe et Guy Vanhengel, Ministres de la Santé, Membres du Collège réuni de la Commission communautaire commune de la Région de Bruxelles-Capitale, sur les conséquences en Région Bruxelloise de la fédéralisation de l’Institut Pasteur de Bruxelles, les menaces qui pèsent quant à sa survie et l’avenir des missions scientifiques qui étaient les siennes.(13 mars 2008)