Avis


Le site est actuellement en cours de mises à jour, rendant certains contenus indisponibles.
Veuillez nous excuser pour ce désagrément, les mises à jour seront à nouveau accessibles prochainement...

Protection des arbres en région bruxelloise PDF Imprimer Envoyer

Question orale de Madame Jacqueline Rousseaux, députée MR, concernant le plan nature annoncé par la Ministre Huytebroeck Ministre de l'environnement

Madame le Ministre,

Nous avons, Madame Marion Lemesre et moi-même déposé en septembre 2009 une proposition de résolution « relative à la protection et l’entretien du patrimoine arboré de la Région de Bruxelles-Capitale ». Celle-ci était déjà une deuxième version d’une proposition antérieure sur le même sujet déposée et jamais examinée au cours de la législature précédente.

Il a fallu attendre mai 2010 pour que notre proposition de 2009 soit enfin mise à l’ordre du jour d’une commission parlementaire et que nous puissions en présenter le contenu.

Vous nous aviez annoncé lors de cette commission que vous prépariez une ordonnance relative « à la conservation de la nature » qui allait être déposée incessamment et en tout cas avant fin 2010.

La poursuite de l’examen de notre proposition a donc été postposée pour que sa discussion se fasse simultanément au texte que, selon vos dires, vous étiez en train d’élaborer.

Or, à ce jour 12 septembre 2011, nous n’avons toujours aucune nouvelle de votre projet d’ordonnance.
Par contre, entretemps de nombreux abattages d’arbres en région bruxelloise ont été programmés et/ou opérés par la Région ou avec son aval. Qu’il s’agisse, par exemple – non limitatif – des allées de cerisiers à Woluwé ou des 300 platanes de l’avenue du Port.

L’urgence d’un code de conduite dans le traitement de ce type de dossier est commandée par les faits.

Les habitants de la Région bruxelloise tiennent à leur patrimoine arboré avec raison. En effet, faut-il rappeler que les arbres en voirie comme ailleurs, non seulement sont agréables au regard et participent à la beauté de la ville, mais au-delà de cela : absorbent le bruit, absorbent la pollution, dégagent de l’oxygène, protègent des fortes chaleurs en été comme des rigueurs de la pluie ou de la neige en hiver, abritent oiseaux et insectes utiles à l’éco-système. En un mot, ils participent à la qualité de vie dans notre ville région.

La saga de l’avenue du Port montre que les habitants sont déterminés à protéger ce patrimoine, avec la même fermeté que ceux d’autres communes et notamment ceux de l’avenue Churchill et des environs lors de l’annonce voici 7 ans de l’abattage des 300 marronniers. Il importe donc de trouver dorénavant une réponse à cette demande de protection et de prévenir des situations conflictuelles dans la gestion du patrimoine urbanistique et environnemental de notre région par une série de mesures impliquant de la part des autorités transparence, bonne gestion et concertation.

Espérant que le projet d’ordonnance nature que vous annoncez répondra à ces exigences et à nos demandes reprises dans notre proposition de résolution, voulez-vous nous dire à quelle date votre projet sera déposé sur les bancs du Parlement ?

Je vous remercie pour vos réponses

 

Mes priorités belges et européennes

drapeau_belgique
drapeau_europeen