Avis


Le site est actuellement en cours de mises à jour, rendant certains contenus indisponibles.
Veuillez nous excuser pour ce désagrément, les mises à jour seront à nouveau accessibles prochainement...

Environnement
Les antennes GSM PDF Imprimer Envoyer
...
 
Protection des arbres en région bruxelloise PDF Imprimer Envoyer

Question orale de Madame Jacqueline Rousseaux, députée MR, concernant le plan nature annoncé par la Ministre Huytebroeck Ministre de l'environnement

Madame le Ministre,

Nous avons, Madame Marion Lemesre et moi-même déposé en septembre 2009 une proposition de résolution « relative à la protection et l’entretien du patrimoine arboré de la Région de Bruxelles-Capitale ». Celle-ci était déjà une deuxième version d’une proposition antérieure sur le même sujet déposée et jamais examinée au cours de la législature précédente.

Il a fallu attendre mai 2010 pour que notre proposition de 2009 soit enfin mise à l’ordre du jour d’une commission parlementaire et que nous puissions en présenter le contenu.

Vous nous aviez annoncé lors de cette commission que vous prépariez une ordonnance relative « à la conservation de la nature » qui allait être déposée incessamment et en tout cas avant fin 2010.

La poursuite de l’examen de notre proposition a donc été postposée pour que sa discussion se fasse simultanément au texte que, selon vos dires, vous étiez en train d’élaborer.

Or, à ce jour 12 septembre 2011, nous n’avons toujours aucune nouvelle de votre projet d’ordonnance.
Par contre, entretemps de nombreux abattages d’arbres en région bruxelloise ont été programmés et/ou opérés par la Région ou avec son aval. Qu’il s’agisse, par exemple – non limitatif – des allées de cerisiers à Woluwé ou des 300 platanes de l’avenue du Port.

L’urgence d’un code de conduite dans le traitement de ce type de dossier est commandée par les faits.

Les habitants de la Région bruxelloise tiennent à leur patrimoine arboré avec raison. En effet, faut-il rappeler que les arbres en voirie comme ailleurs, non seulement sont agréables au regard et participent à la beauté de la ville, mais au-delà de cela : absorbent le bruit, absorbent la pollution, dégagent de l’oxygène, protègent des fortes chaleurs en été comme des rigueurs de la pluie ou de la neige en hiver, abritent oiseaux et insectes utiles à l’éco-système. En un mot, ils participent à la qualité de vie dans notre ville région.

La saga de l’avenue du Port montre que les habitants sont déterminés à protéger ce patrimoine, avec la même fermeté que ceux d’autres communes et notamment ceux de l’avenue Churchill et des environs lors de l’annonce voici 7 ans de l’abattage des 300 marronniers. Il importe donc de trouver dorénavant une réponse à cette demande de protection et de prévenir des situations conflictuelles dans la gestion du patrimoine urbanistique et environnemental de notre région par une série de mesures impliquant de la part des autorités transparence, bonne gestion et concertation.

Espérant que le projet d’ordonnance nature que vous annoncez répondra à ces exigences et à nos demandes reprises dans notre proposition de résolution, voulez-vous nous dire à quelle date votre projet sera déposé sur les bancs du Parlement ?

Je vous remercie pour vos réponses

 
L'avenue du Port PDF Imprimer Envoyer

Intervention de Madame Jacqueline Rousseaux, députée MR, en Commission Infrastructure au Parlement bruxellois le 21/9/2011 s’adressant à la Ministre Madame Grouwels et au Secrétaire d’Etat Monsieur Emir Kir.

Jacqueline Rousseaux, députée bruxelloise MR,  demande de préserver les 300 platanes,

de songer aux fortes pluies et de prévoir des espaces d’écoulement naturel des eaux (pelouse, bandes de terre…) dans les plans de réaménagement de l’avenue du Port et le choix du revêtement de celle-ci et de ses abords. 

 

Madame la Ministre, Monsieur le Secrétaire d’Etat,

Ce n’est pas la première fois que la question du maintien du patrimoine arboré est posée dans ce Parlement.

Sous la législature précédente déjà je me suis battue avec Madame M. Lemesre (MR)  et Monsieur J.L. Vanraes (VLD)  pour éviter l’abattage des marronniers de l’avenue Churchill. Ce combat nous a conduit Madame Lemesre, Monsieur Vanraes et moi-même à déposer  une proposition de résolution en 2006 pour la protection des arbres de la Région de Bruxelles-Capitale et en particulier les marronniers.

Nous avons redéposé en septembre 2009, au début de cette législature, une nouvelle version de ce texte. Il ne fut présenté en Commission Environnement qu’en mai 2010 et comme la Ministre Huytebroeck a annoncé qu’elle déposerait un projet d’ordonnance cadre Nature avant la fin 2010 il fut décidé de postposer l’examen de notre texte  pour l’examiner plus tard en même temps que le projet annoncé par la Ministre Huytebroeck. Nous attendons toujours ce projet « Nature » et nous sommes fin septembres 2011 ! Entretemps des allées entières de marronniers, de cerisiers et autres arbres ont été supprimées. Parmi l’ensemble des choses que nous demandons dans notre texte, nous demandons, entre autres :

-          de reconnaître le caractère exceptionnel des marronniers et autres espèces d’arbres de prestiges, et les platanes en sont, sur l’ensemble des grands axes de la Région et des communes.

-          d’établir une plate forme de concertation et des codes de bonne conduite afin d’harmoniser les interventions des divers acteurs des réaménagements.

Lire la suite...
 
L'Environnement PDF Imprimer Envoyer
Préserver notre planète bleue, lutter contre la pollution est une responsabilité collective. Les pouvoirs publics, les entreprises, les citoyens doivent tous y contribuer.

Il est primordial de prendre les bonnes décisions qui permettent de concilier au mieux l’activité  économique et le respect de notre environnement, notre patrimoine commun.

De nombreux sujets sont traités dans cette importante commission. Souvent, il s’agit d’appliquer dans notre région des directives européennes. Parfois, les dossiers relèvent d’initiatives personnelles, soit du gouvernement, soit du parlement.

Pollution

Réduire la pollution en ville est essentiel pour la santé de tous. 70% de celle-ci provient des bâtiments (chauffage, air conditionné, …) des efforts doivent être faits pour éviter notamment les nombreux pics de pollution que notre ville connait ! Economiser l’énergie est un autre défi que tous ensemble nous devons relever.

Les pouvoirs publics doivent donner l’exemple en gérant mieux ses immeubles et les parcs automobiles qui leur appartiennent.

Des primes biens pensées doivent encourager les citoyens à faire de même. Encourager l’isolation thermique, la construction d’immeubles passifs, les véhicules propres, ….

J’estime qu’il est essentiel par ailleurs de préserver au mieux notre patrimoine vert : les arbres, les parcs, les forêts. Bruxelles est la capitale la plus verte d’Europe. C’est un atout tant pour l’attractivité de la ville que pour la santé de ses habitants.

Or sous cette législature, et c’est nouveau, trop d’arbres sont abattus dans nos rues bruxelloises sans concertation suffisante et sans réflexion approfondie sur le remplacement des arbres disparus.

Les arbres

churchill1Dès 2006, lorsque j’ai appris que des ministres régionaux voulaient abattre tous les marronniers (300) de l’avenue Churchill à Uccle et les remplacer par 200 méta séquoias, je me suis battue avec acharnement contre cette décision, avec l’aide des riverains d’abord, du bourgmestre d’Uccle ensuite, le résultat est là ! Aujourd’hui il est décidé que lorsque les marronniers seront abattus, ils seront :

  • remplacés arbre par arbre
  • remplacés par des arbres à large couronne, probablement des platanes et non pas des méta séquoias pins inadaptés
  • L’avenue Churchill restera à deux voies de part et d’autre de la zone centrale et il n’y aura pas de troisième voie de tram.
Ainsi ensemble avec les riverains, nous avons réussi à faire changer la décision, et le caractère majestueux de l’Avenue Churchill devrait être préservé.

D’autres menaces d’abattage massifs ou importants pèsent sur de belles avenues bruxelloises dont :
  • Les hêtres de la Drève de Lorraine
  • Les cerisiers du Japon de la rue des mimosas à Schaerbeek
  • Les marronniers des Avenues Churchill à Uccle, Albert à Forest, et de l'Avenue de Tervueren.
C’est bien de la part de la ministre Huytebroeck écolo de parler de créer des murs verts et des toitures vertes, encore faudrait-il qu’elle veille à ce que l’on ne détruise pas le patrimoine vert déjà existant. Mais elle echurchill2st muette sur ces dossiers d'abattage et n'a répondu à aucunes des interpellations que je lui avais adressées en même temps qu'aux Ministres Smet et Dupuis.

Pour éviter à l’avenir des menaces d’abattages inconsidérés ou sous des prétextes inexacts, souvent en des endroits où les arbres gênent la STIB,  j’ai déposé avec ma collègue Marion Lesmere (Députée MR)  une proposition de résolution visant à préserver les arbres de notre région et à adopter de meilleures pratiques quant à la gestion de ce patrimoine essentiel tant au plan esthétique, qu’en apport d’oxygène, et de lutte contre la pollution sonore.

La voiture écologique de la Ligue des Optimistes

voiture_ecologique_02Il faut des solutions intelligentes pour protéger l'environnement sans perturber pour autant le bon fonctionnement de l'économie. La voiture écologique de la Ligue des Optimistes de Belgique qui vient de clôturer un trajet Dakar-Bruxelles sans émettre des émissions négatives pour l'environnement, en est un bon exemple.

voiture_ecologique_01

 


Mes priorités belges et européennes

drapeau_belgique
drapeau_europeen